2017 (PHOTO-GENIC.CH/ OLIVIER MAIRE)

NICOLAS HRDINA, CANDIDAT A LA DEPUTATION

Curateur officiel, 36 ans, Martigny

Séparé, papa d’un garçon de 9 ans. Mes valeurs sont le respect, l’ouverture et le dynamisme. Mes différents engagements associatifs et professionnels me rendent proche des gens et de leurs préoccupations.

Il s’agit de ma première expérience politique, ce qui me permettra d’amener un regard neuf sur les décisions à prendre et sur les visions à donner sur les objectifs à atteindre.

Pourquoi m’investir dans le RCV ? La Charte, l’engagement et la transparence, l’envie de faire avancer les dossiers essentiels à notre canton. Mon cheval de bataille sera la coordination de formation professionnelle des 18-25 ans au bénéfice de l’aide sociale pour ne pas les laisser tomber dans l’engrenage de la précarité.

2017 (PHOTO-GENIC.CH/ OLIVIER MAIRE)

MAURICE BURNIER, CANDIDAT A LA SUPPLEANCE

Employé Migros – ex-employé de banque, 63 ans, Saxon

Marié, trois enfants, grand-père, j’ai oeuvré 34 ans dans le milieu bancaire (UBS Martigny, BCVs Sion, BCV Lausanne).

Après, je suis parti dans le monde du sport comme intendant principal à la Fédération Mondiale de Volleybal (FIVB) Lausanne. Ensuite, j’ai intégré la toute nouvelle fédération WVBF, créée par Jean-Pierre Seppey, Vevey, aussi comme membre du comité de la nouvelle fédération suisse, à Lugano.

Je suis chroniqueur dans plusieurs journaux de Suisse romande dans les rubriques « Opinions ». Je fais partie depuis depuis décembre 2016  du Conseil des lecteurs de Migros Magazine.

Mais pourquoi avoir choisi le Rassemblement Citoyen Valais ?

Ce mouvement correspond à tous mes articles écrits depuis 2008 sur des sujets de société, mais souvent sur des décisions aberrantes de notre système politique où le citoyen ordinaire valaisan n’a plus un mot à dire, ne fait plus que payer, payer, sans pouvoir agir. Donc, je n’ai pas envie que l’Etat fasse de nous des citoyens-tricheurs.

Pour stopper ces feuilletons à répétition qui pourrissent l’image du Valais, il faut se rassembler pour avoir davantage de bon sens chez nous, tout comme outre-Sarine, car les nouvelles venant de Suisse alémanique nous interpellent. Au niveau de la justice valaisanne, il faut redorer cette belle image de la démocratie et du respect du citoyen. Ainsi dans tout ce petit condensé, je me sens à l’aise au sein du Rassemblement citoyen Valais.

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *